Eclairer l'avenir

Le littoral des Hauts-de-France

Etre à l’horizon 2040 une des premières régions d’Europe suppose de disposer de 4 atouts indispensables :
- une métropole d’envergure et identifiée,
- des moyens de communication et de transport performants et durables, dont au moins un aéroport international,
- un enseignement supérieur d’excellence et reconnu mondialement,
- une façade maritime dynamique et accessible.

Les Hauts-de-France disposent des 4.

Parmi ceux-ci, la façade maritime et portuaire s’affirme en moteur de l’avenir économique de notre région. Elle appelle la mise en œuvre d’une véritable stratégie de développement à la hauteur des enjeux mondiaux de l’économie maritime, au service de tous les territoires régionaux et de leurs habitants. En effet, dans ses projections, l’OCDE estime qu’entre 2010 et 2030, l’économie de l’océan pourrait doubler sa contribution à la valeur ajoutée mondiale. Une forte croissance est particulièrement attendue dans les énergies marines renouvelables, les activités portuaires et la construction, celles de la réparation navale,  le tourisme maritime et côtier, la transformation du poisson, l’aquaculture, etc.

Avec ses 210 km de côtes, ses 4 sites portuaires performants aux métiers, activités et savoir-faire complémentaires, ses espaces littoraux préservés aux qualités environnementales d’exception, ses structures hôtelières et de loisirs, ses établissements de santé et de formation d’excellence, sa position géographique stratégique au cœur d’une des zones d’échange et de commerce les plus dynamiques d’Europe, la façade maritime des Hauts-de-France a tous les atouts pour être le moteur de la croissance, du rayonnement et de l’attractivité, de notre région ; pour inscrire notre région et ses habitants dans le concert des grandes régions de l’économie maritime ; pour être un territoire où il fait bon vivre, se former, entreprendre, visiter, s’établir, partager, vieillir ; un territoire porteur de sens et d’identité.

La façade maritime des Hauts-de-France, c’est :

- Des ports leaders dans leur spécialité, en pleine croissance, aux activités porteuses d’emplois
Avec Dunkerque, 3ème port français, 1er port régional pour le flux de conteneurs, 1er pôle énergétique français, 1er port ferroviaire national, Boulogne, 1er port français de pêche, principal centre de transformation des produits de la mer d’Europe, et Calais, 1er port de voyageurs, les ports des Hauts-de-France s’imposent dans leur spécialité et affichent leur performance.  En additionnant l’activité de ces 3 sites portuaires avec celle des 8 ports intérieurs et des 13 sites multimodaux régionaux, le trafic annuel atteint près de 100 millions de tonnes, en constante progression ces dernières années. Et la tendance ne devrait pas s’inverser. Dotés d’importantes réserves foncières, contrairement à la plupart de leurs concurrents, nos ports régionaux offrent d’avantageuses opportunités d’installation pour de nouvelles activités et industries, créatrices d’emploi. 

- Des entreprises performantes et innovantes, des centres de recherche reconnus en Europe
Terre industrielle et entrepreneuriale de longue date, le littoral des Hauts-de-France est le berceau d’entreprises et d’industries prestigieuses, de toutes dimensions, qui ont su trouver dans la position géographique stratégique de la façade maritime et dans la richesse de ses ressources et capacités, tant humaines, que d’approvisionnement ou logistiques, les conditions de leur développement et de leur performance. Ces entreprises qui animent tout le territoire concernent des secteurs aussi divers que ceux de la métallurgie, de la fabrication de produits plastiques et minéraux, de l’industrie gazière et pétrolière, de la construction navale, de la logistique, des énergies renouvelables et, bien sûr, de la filière de la transformation des produits de la mer.
Le développement de ces entreprises repose sur une culture scientifique et technique d’excellence, nourrie par des structures de recherche et de développement prestigieuses, à l’expertise reconnue à l’international. Aux côtés des entreprises, au service du développement durable de la région, Pôle de compétitivité (Aquimer), laboratoires et instituts de recherche publics  (IFREMER, ANSES etc.) et privés, établissements de formations supérieure ou continue en pointe sur les filières en émergence,  développent les partenariats entre la recherche et les filières économiques indispensables à la compétitivité, à la performance et à la croissance durable du littoral et de toute la région. En s’appuyant sur son réseau d’acteurs de la recherche et de la formation supérieure, le littoral des Hauts-de-France développe une capacité de médiation scientifique et une expertise reconnue sur l’ensemble des problématiques liées au milieu marin, créant les conditions de tout un dynamisme régional.

- Une terre et des Hommes porteurs d’histoire et d’identité, résolument tournés vers l’avenir
La façade maritime des Hauts-de-France et les territoires qui lui sont rattachés disposent d’un patrimoine naturel exceptionnel, véritable atout tant écologique que touristique. Ces terres et les Hommes qui y vivent sont porteurs d’une culture de la mer remarquable, faite de métiers, savoirs et savoir-faire, de connaissances techniques, scientifiques ou populaires, de pratiques d’excellence –y compris sportives-, et de traditions. Porte d’entrée et d’échange de l’international vers la région et la France, d’une grande accessibilité et, qui plus est, située au cœur d’une des zones d’activité et de commerce les plus actives d’Europe, le littoral des Hauts-de-France est depuis toujours résolument tourné vers le monde. Notre littoral a tout pour être dès demain une des plus grandes régions maritimes européennes au service du développement durable des territoires des Hauts-de-France et de ses habitants.

- Un territoire quadrillé par un réseau de transport multimodal performant pour faciliter les échanges, créer et développer l’activité
Portes de l’Europe, portes d’échange pour le commerce national et international, à l’import comme à l’export, portes d’entrée de millions de touristes chaque année, nos ports régionaux sont le reflet de l’activité et de la consommation de notre région. Rattachés à un réseau de transport fluvial, routier ou ferroviaire performant, desservant des zones d’activité ou des pôles d’attractivité remarquables, ils peuvent, ils doivent être des moteurs de développement et de croissance durable, créateurs de richesses et d’emplois au cœur des territoires.    
A ce titre, l’arrivée prochaine du Canal Seine-Nord Europe et la réalisation des travaux de rénovation et d’aménagement sur le réseau fluvial des axes Seine et Seine-Escaut sont des enjeux majeurs de développement pour les ports maritimes et intérieurs comme pour l’ensemble des territoires régionaux. Les perspectives de trafics annoncés font du Canal Seine-Nord Europe un outil de développement durable et global exceptionnel implanté au cœur des territoires. Couplée à l’aménagement du réseau fluvial et de plates-formes multimodales performantes, l’implantation du grand canal européen ouvre des perspectives de croissance et de création d’emploi considérables pour toute la région et notamment pour des territoires aujourd’hui encore enclavés.              

Développer l’activité et l’attractivité de notre littoral, y promouvoir des formations et un enseignement d’excellence dans les métiers de la mer, développer et fédérer un réseau d’acteurs de la culture scientifique et technique reconnu à l’international, préserver l’identité et la diversité de ses paysages remarquables qui attirent de nombreux touristes, renforcer la compétitivité des ports maritimes et intérieurs, aménager notre réseau fluvial et l’équiper d’infrastructures d’exploitation performantes et durables, promouvoir un éco tourisme remarquable et de proximité, etc., c’est créer de la richesse, de l’activité et des emplois pour tous nos territoires ; c’est  positionner notre région en tant que grande région européenne de la science, du transport multimodal, de la logistique, de la transformation, du tourisme au cœur de l’Europe. C’est inscrire les Hauts-de-France dans un nouveau modèle de développement durable, résolument européen.

Porte d’échange d’une région ouverte sur le monde, à l’écoute de ses territoires, le littoral écrit l’avenir économique des Hauts-de-France et appelle la mise en place d’une véritable ambition : ambition littorale.

Abonnement newsletter

Restez informé - abonnement à la newsletter
Adresse mail de l'abonné

Nos partenaires

Région Hauts-de-France       CESER de France       cese