Eclairer l'avenir

Budget Primitif 2019 du Conseil régional

Avis

 

Saisi par le Président du Conseil régional sur le projet de Budget Primitif de la Région pour 2019,  le CESER Hauts-de-France adopté le 11 décembre 2018 son avis sur un projet budgétaire portant à plus de  3.450 M€ le budget de la Région des Hauts-de-France pour 2019.

Le projet de Budget Primitif (BP) pour 2019 de la Région Hauts-de-France présente :
-  des recettes réelles à hauteur de 3.027,3 M€, en hausse de 35,1M€ par rapport au BP 2018 ;
- des dépenses à 3.452,5 M€, en hausse de 4,7% par rapport au BP 2018 ;
- un emprunt d’équilibre s’élevant à 425,3M€, contre 382 M€ en 2018.
- une capacité de désendettement à 9,3 ans contre 10,6 ans en 2018.

En préalable à son avis, le CESER souhaite remercier le Conseil régional et les services pour les améliorations obtenues en matière de délais de transmission au CESER des documents nécessaires à la préparation de son avis, mais aussi de présentation de certains éléments budgétaires.
Concernant la situation financière de la Région, le CESER note les économies considérables d’ores et déjà réalisées par la collectivité au regard des objectifs annoncés (300 M€ d’économies sur les dépenses de fonctionnement pour la durée du mandat).
Le CESER rappelle cependant que cette maîtrise des dépenses ne doit pas impacter la qualité des actions menées en direction des habitants de la région Hauts-de-France.
Le CESER insiste également sur la problématique de la dette et de la résorption de son encours.

Le CESER émet un certain nombre de remarques sur les éléments budgétaires relatifs aux politiques sectorielles, et notamment l’Enseignement supérieur et la Recherche. Si le CESER apprécie les orientations affichées, il estime cependant toujours  que cette politique régionale n’est pas à la hauteur des ambitions portées par le Conseil régional et des enjeux de développement de la région.
Le CESER regrette également que la Formation Tout au Long de la Vie ne fasse pas l’objet d’un soutien budgétaire affirmé.

Concernant les politiques de transports et les infrastructures (poste budgétaire le plus important), le CESER prend acte des montants inscrits en autorisation de programme et en crédit de paiement afin de poursuivre les opérations inscrites au Contrat de Plan Etat/Région 2015-2020. Le CESER souhaite que les engagements inscrits au sein du CPER soient tenus malgré un faible taux de réalisation de ce dernier jusqu’à présent.
Le CESER réitère par ailleurs son soutien au Canal Seine-Nord Europe et félicite le Conseil régional pour son engagement dans ce dossier.

Pour conclure, le CESER prend acte du projet de BP 2019 qui lui est soumis et des efforts réalisés par le Conseil régional pour revenir à une situation financière plus saine.
Toutefois, le CESER souhaite que le Conseil régional mette davantage l’accent sur la Formation Tout au Long de la Vie, l’Enseignement supérieur, la Recherche, le Développement économique et l’Innovation, conditions de développement futur de la région.
Par ailleurs, le CESER rappelle que la situation sanitaire des Hauts-de-France est celle de la France il y a 15 ans. Cette situation mérite une politique régionale volontariste, même s’il ne s’agit pas d’une compétence relevant de la Région.
Enfin, tout en sachant que le Conseil régional n’est pas responsable de cette situation, le CESER s’inquiète du retard pris sur le dossier du Canal Seine-Nord Europe, projet éminemment structurant pour la Région.

image
Origine de la publication
CESER Hauts-de-France
Commissions
C8 - Finances - Budget - Contractualisation - Fonds européens
Rapporteurs de la publication

Abonnement newsletter

Restez informé - abonnement à la newsletter
Adresse mail de l'abonné

Nos partenaires

Région Hauts-de-France       CESER de France       cese